Galactic « Already Ready Already »

Énième album pour la formation Funk emblématique de La Nouvelle-Orléans. Galactic démontre une fois de plus avec l’appui de divers interprètes, qu’en mélangeant les genres, il perpétue la grande tradition musicale locale.

Si on considère que La Nouvelle-Orléans est le cœur du réacteur de la grande sono mondiale, et ses ressortissants, les particules élémentaires pour élever le taux de combustion au bord de la fusion de la matière, Galactic est la nouvelle centrale Funk atomique de Crescent City depuis qu’il a ouvert boutique en 1993. Il faut toujours bien garder à l’esprit que La Nouvelle-Orléans a enfanté Louis Armstrong, Sidney Bechet, Jelly Roll Morton, Louis Prima, Professor Longhair, Eddie Bo, Dixie Cups, Lee Dorsey, Fats Domino, Irma Thomas, Allen Toussaint, Neville Brothers, Earl King, Dirty Dozen Brass Band, Hot 8 Brass Band, Dr John, Trombone Shorty ou bien encore, les Meters pour ne citer que les plus connues des milliers d’étoiles que compose la galaxie louisianaise. C’est là que se croisent toutes les musiques contemporaines. Les musiques africaine, caribéenne, indienne, européenne et que sais-je encore ont toutes mijoté dans cette grande marmite cuivrée qu’est Big Easy. Galactic s’inscrit dans cette lignée au sang blues et le revendique haut et fort. Avec ce nouvel album huit titres pour moins d’une demi-heure, le temps d’entendre le groupe défiler dans la rue pour Mardi-Gras, le quintet accompagne divers interprètes pour des morceaux de sa propre composition. “Clap Your Hands” chanté par Miss Charm Taylor va faire bouillonner les rues de Crescent City au prochain carnaval. Toutefois, Galactic ne se contente pas de Funk local académique si tant est que le terme académique soit approprié pour les artistes du coin (ça les ferait bien rigoler), il est capable de franchir certaines limites sans enfreindre le cadre de son patrimoine génétique. Avec “Everlasting Light” interprétée par David Shaw et Nahko, on frise le R&B typé Crescent City. “Touch Get Cut” chantée par Erica Falls est de la pure Bounce Funk. Galactic se permet de croiser le Funk, le Rock et le Jazz en ajoutant de petites touches Electro tout en préservant l’intégrité physique et auditive de l’auditeur.

Une nouvelle fois, Galactic signe un album plein d’imprévus, surprenant mais jamais déroutant et surtout, en étant dévoué corps et âme à la fête et à la danse. La Nouvelle-Orléans quoi !

Galactic Already Ready Already Tchoup-Zilla Records/Modulor

TRACKLIST

Side A

Already
Going Straight Crazy (feat. Princess Shaw)

Clap Your Hands (feat. Miss Charm Taylor)
Everlasting Light (feat. David Shaw & Nahko)

Side B

Touch Get Cut (feat. Erica Falls)
Goose Grease
Dance At My Funeral (feat. Boyfriend)
Ready Already



Album également disponible sur Apple Music, Qobuz & Spotify.


Critique et écoute de Into the Deep (2015, Mascot Label) de Galactic

Patrick Foulhoux

Ancien directeur artistique de Spliff Records, Pyromane Records, activiste notoire, fauteur de troubles patenté, journaliste rock au sang chaud, spécialisé dans les styles réputés “hors normes” pour de nombreux magazines (Rolling Stone, Punk Rawk, Violence, Dig It, Kérosène, Abus Dangereux, Rock Sound…), Patrick Foulhoux est un drôle de zèbre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.