The Marshals « Les Bruyères Session »

Fidèle à ses prérogatives, un lieu-dit, un album, le trio Blues Rock moulinois propose une cinquième session enregistrée ce coup-là aux Bruyères à Bourbon l’Archambault. Z’ont sérieusement tapé dans la flasque à bourbon tourbé à la terre de bruyère pour torcher un album pareil, un disque pour hobo en transit dans quelque gare désaffectée du sud des USA où seuls les serpents à sonnette, les alligators, les bonimenteurs et l’alcool de contrebande supportent un cagnard à déplumer les vautours.

Quand au départ, les Marshals chevauchaient en duo, ils étaient rattachés aux tuniques bleues des Black Keys avec Jimi Hendrix comme éclaireur. Avec l’ajout d’un harmoniciste dans ses rangs, le trio a quitté la piste des Black Keys pour suivre celle plus escarpée du Voodoo Child à la rencontre de tribus aux mœurs intensément Blues. Avec le cinquième volet de son histoire, le trio propose un travelling arrière sur ses différentes sources d’inspiration et notamment, la plus prégnante, Creedence Clearwater Revival auquel il emprunte “Run Through The Jungle”. La voix de Julien Robalo est toujours gorgée de souffre, de sable et de cailloux aux arêtes aiguisées, il se sert de la guitare comme d’un tamis pour révéler la pépite que l’harmonica de Laurent Siguret épice en tournoyant autour comme un aigle sur sa proie. Il fond en elle pour l’habiter tel le shaman paré d’une peau de grizzly implorant la foudre des éléments. La batterie de Thomas Duchézeau conduit l’attelage grand train à travers le canyon à blues crayeux.

Avec ce nouvel album, The Marshals poursuit son aventure aux confins d’un Blues Rock qui recèle de trésors endormis dans les arrière-boutiques abandonnées aux tumbleweeds, aux lézards, aux mouches et aux vautours décatis. Le blues n’est pas de tout repos et les Marshals ont mené leur mission à bien, faire frire un t-bone de blues rock au BBQ. Ketchup et Budweiser pour tout le monde, c’est Slow Show qui régale !

The Marshals Les Bruyères Session Freemount Records
Photo de couverture: Sophie Hervet ©

TRACKLIST:

Face A

Same Old Life
Gold and Glitter
Silhouette
Let It Shine
On The First Day

Face B

Dark Room
Down My Place
Northern Blow
Run Through The Jungle



Également dispo’ sur Bandcamp, Spotify ainsi que chez tous les bons disquaires!


Critique de AYMF Session (2015, Freemount)

Patrick Foulhoux

Ancien directeur artistique de Spliff Records, Pyromane Records, activiste notoire, fauteur de troubles patenté, journaliste rock au sang chaud, spécialisé dans les styles réputés “hors normes” pour de nombreux magazines (Rolling Stone, Punk Rawk, Violence, Dig It, Kérosène, Abus Dangereux, Rock Sound…), Patrick Foulhoux est un drôle de zèbre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.