The Mystery Lights « The Mystery Lights »

The Mystery Lights
Dans son optique de toujours faire du neuf en dépoussiérant le vieux, le désormais mythique label New-Yorkais Daptone Records s’offre une seconde vie en créant Wick Records, une « division » dédiée au Rock ‘n’ Roll, avec le soin qu’on lui connait.

Daptone doit avoir une dent contre les mouvement musicaux crées après les années 70. Le label, rendu célèbre notamment grâce à la diva Sharon Jones -accompagnée de ses fidèles Dap-Kings– ou plus récemment à Charles Bradley, déterre cette fois-ci le Rock Psychédélique en signant le jeune groupe du Queens The Mystery Lights, décrit dans la presse comme du « high-energy fueled garage rock action« . Si le quintet s’est bien fait un nom au cœur de la grosse pomme, il a en fait été initié par cinq Californiens bien avant qu’ils s’exilent sur la côte est. A croire que tout fonctionne mieux de ce côté-ci du pays.
Comme très souvent chez Daptone, l’album a été enregistré dans le coin, et plus précisément, dans la célèbre House of Soul, QG du label Soul sur un bon vieux 8 pistes. C’est sûrement de là que vient ce son incroyablement authentique, rugueux et sec, tout droit sorti de la fin des 60’s. C’est d’ailleurs assez amusant de constater que ces cinq gars-là sont beaucoup trop jeunes pour avoir connu en activité tous les groupes dont ils s’inspirent, car les Mystery Lights, c’est un peu le bouillonnant mélange d’un Rocky Erickson période 13th Floor Elevator, du Garage d’un DMZ (ou d’un Dead Moon) en pleine apogée, du début du mouvement Punk à qui le combo a volé son énergie, sans oublier les belles mélodies entêtantes d’une Pop tant aimée par les frères Davies (pour ne citer qu’eux). Le combo aurait parfaitement eu sa place dans la célèbre compil’ Nuggets! Les influences sont tellement nombreuses qu’on ne peut toutes les énumérer.

Oui, pour résumer, on peut dire que les Mystery Lights bouffent un peu à tous les râteliers, mais ils le font avec une telle énergie, une incroyable honnêteté et tellement de charisme qu’on peut difficilement faire la fine bouche et crier à la supercherie à l’écoute de ce premier effort éponyme, destiné à rejoindre les grands noms de la maison Daptone. The Mystery Lights, your next favorite band!

The Mystery Lights The Mystery Lights Wick Records
Site web des Mystery Lights et de Wick Records.

TRACKLIST:

Side A

Intro
Follow Me Home
Flowers In My Hair, Demons In My Head
Too Many Girls
Without Me
Melt
Candlelight

Side B

21 & Counting
Too Tough To Bear
Before My Own
What Happen When Your Turn The Devil Down



Également en écoute sur Spotify et Bandcamp.






Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.