The Mystery Lights « Too Much Tension ! »

Il y a ​trois ans, le label Soul new-yorkais Daptone Records donnait naissance à Wick, une division destinée à glorifier cette fois la musique du diable : le Rock ‘n’ Roll. Leur première sortie ? Un petit groupe de Californie relocalisé dans le Queens, une énorme claque à l’époque : The Mystery Lights.​

​Durant trois ans, les Mystery Lights ont tranquillement pris le temps de​ ​défendre ​leur premier LP lors d’incessantes tournées de par le monde. De petit groupe inconnu, le quatuor (parfois quintet) est devenu l’un des nouveaux espoirs d’une scène Rock/Garage qui manque parfois d’originalité, grâce notamment à d’exceptionnelles prestations scéniques.​ ​Pour ce deuxième album, les Américains ne se sont pas contentés de bêtement répéter leur premier LP, mais se​ ​sont plutôt efforcés d’intégrer dans leur son des influences plus variées. Alors que leur prédécesseur était un pur produit, foutrement efficace mais très classique, de la fin des 60’s, Too Much Tension ! puise dans la décennie musicale suivante. On y trouve en plus d’une base Garage/Rock tout droit tiré des compil’ Nuggets ou Peebles des soupçons de Post-Punk (voire parfois Synth-Punk) ou de Krautrock.
A la guitare et au chant, le bouillonnant Mike Brandon (malgré un nom de leader de boys-band) s’applique beaucoup plus et ne se contente plus d’hurler ses textes. Musicalement, l’album est plus groovy et les guitares prennent parfois un peu de distance, pour mieux ressurgir le moment venu. La production elle, reste toujours impeccable​, comme toutes celles de la « House of Soul ».​

Sans pour autant atteindre le niveau de son prédécesseur -qui avait été une vraie surprise- Too Much Tension ! reste tout de même bien plus riche que son grand frère, et apparaitra certainement à la fin de l’année dans les classements des meilleurs disques du genre en 2019. Plus appliqués, The Mystery Lights redorent une fois de plus avec brio un style musical qui tourne trop souvent en rond, et montrent qu’ils sont loin d’avoir dévoilé toutes leurs facettes.

The Mystery Lights Too Much Tension ! Wick/Daptone Records/Differ-Ant

TRACKLIST :

Side A

Synthtro
I’m So Tired (Of Living In The City)
Can’t Get Through To My Head
Someone Else Is In Control
Goin’ Down
Wish That She’d Come Back

Side B

Thick Skin
Too Much Tension
Watching The News Gives Me The Blues
It’s Alright
Traces




Album également dispo’ sur Bandcamp, iTunes, Qobuz & Spotify,
ainsi que chez tous les bons disquaires indé’ !




Critique et écoute du premier album éponyme
de The Mystery Lights (2016, Wick/Daptone Records)

critique review The Mystery Lights self-titled wick records 2016 daptone records psychedelic rock 'n' roll queens californie

Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.