The Black Keys « Let’s Rock »

Depuis Magic Potion (2006, Nonesuch), les Black Keys n’ont cessé de gagner en notoriété, passant du statut de « duo Blues à la mode » à celui de phénomène Rock américain, enchainant les tournées à guichets fermés dans les stades. Le duo sort cette année son neuvième album, Let’s Rock.

Jusqu’à la sortie de la redoutable machine à tubes qu’était El Camino en 2011 -pierre angulaire de leur collaboration avec Brian « Danger Mouse » BurtonPatrick Carney et Dan Auerbach entretenaient un parcours sans faute, et ce, malgré le choix de se diriger peu à peu vers un son et une écriture plus commerciale qu’à ses débuts. Le temps du Blues crasseux, des tournées en van, des enregistrements DIY dans les sous-sols était bel et bien révolu. Puis Turn Blue débarqua. Sur ce huitième LP, du duo montrait de sérieux signes de fatigue : Pas de vrai tube et pas de titre qui se démarquait du reste de la tracklisting ; l’album (étonnement l’une des meilleures ventes du duo) était sitôt écouté, sitôt oublié.
Alors que les premières minutes de Let’s Rock donne un bon aperçu d’Auerbach & Carney au top de leur forme, notamment grâce à l’imparable titre aux accents Classic Rock « Shine a Little Light », rapidement, le duo retombe dans sa routine et nous ressort leur bonne vieille recette. Efficace, certes, mais un peu trop facile, sans aucune prise de risque et pas exigeant pour un sou ! Le « son » Black Keys, sa production ultra léchée d’entrée reconnaissable et le flair d’Auerbach pour pondre de belles mélodies nous feraient pourtant presque mentir mais ne suffisent pas pour rendre l’ensemble suffisamment attrayant et ce, malgré la présence d’une poignée de titres diablement efficaces (les singles « Low/Hi », « Eagle Birds » et « Go »). Le reste tombe (beaucoup trop) vite dans l’oubli.

C’est un fait : près de deux décennies après sa création, The Black Keys est l’un des groupes de Rock les plus populaires de la planète mais s’est malheureusement égaré sur les chemins du Rock mainstream sans grande saveur, et semble dorénavant condamné à nourrir les pub’ de bagnoles et/ou b.o. de comédies populaires. Un pur produit de mall américain en somme, mais, surtout, un vrai gâchis lorsque l’on connait le talent de ces deux gars de l’Ohio. Reprenez-vous les gars, la navire Black Keys est en train de prendre l’eau, il est peut-être encore temps de sauver quelque chose…

The Black Keys Let’s Rock Nonesuch/Easy Eye Sound

TRACKLIST :

Side A

Shine A Little Light
Eagle Birds
Lo/Hi
Walk Across The Water
Tell Me Lies
Every Little Thing

Side B

Get Yourself Together
Sit Around And Miss You
Go
Breaking Down
Under The Gun
Fire Walk With Me



Egalement dispo’ sur Apple Music, Qobuz & Spotify,
ainsi que chez tous les bons disquaires indé’ (boycott Amazon !)



Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.