Aoife Nessa Frances « Land of no Junction »

Aoife Nessa Frances. Son nom seul évoque une escale iodée entre deux traversées brumeuses. Son album, Land of no Junction, le premier, fascine sans forcer.

Les mélodies sont construites en sachant rester brutes, simples. Certaines constructions pourraient faire penser à Linda Perhacs. Sa voix grave rappelant Bridget St. John développe une mélodie généreuse sur « Here in the Dark ». L’architecture de « Less is More » tient subtilement du « Julia » de Lennon dans la ligne chantée par l’Irlandaise. Une boucle de guitare, comme un hommage à Gene Clark et à l’année 1965, nous réveille doucement (« Libra »). « I Pray for Nothing (Heartbeak) » semble être le mot d’ordre d’un point d’orgue prometteur. « Land of No Junction », ballade éponyme et apaisante, nous laisse enfin retrouver la terre ferme, si on le souhaite.

P.S. : histoire de pas galérer en conseillant à ton tour cet artiste, Aoife se prononce « i-fa ». Cheers.

Aoife Nessa Frances Land of no Junction Ba Da Bing/Basin Rock

TRACKLIST :

Face A

Geranium
Blow Up
Here In The Dark
A Long Dress
Less is More

Face B

Libra
In The End
Heartbreak
Land of no Junction



Album également dispo’ sur Apple Music, BandcampQobuz & Spotify,
mais aussi et surtout, chez tous les bons disquaires indé’ !


Adrien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.