Nightwatchers « La Paix ou le Sable »

Tous les jours, alors qu’on pense avoir assez creusé, la réalité nous rattrape. Pas besoin de donner d’exemples concrets, on en voit tous au quotidien dans les actualités. Donner son avis sur tout, sur rien, sans avoir vérifié grand chose. Pourtant, il reste des résistants. On en connaît tous j’espère, de ceux qui ont encore de la substance dans leur propos. Et de ceux qui aiment le contraste (hors d’une pochette de disque rose pour un groupe de Black Metal). Et de ces résistants, on peut parler de Nightwatchers qui ont sorti leur premier véritable album (après 2 EP’s) La Paix ou le Sable.

Cet album est un exemple de contraste qui m’a sauté aux oreilles. Les paroles tout d’abord, nous parlent d’une époque sombre de l’histoire récente de notre pays, la colonisation, et bien sur les exactions qui y ont été commises. Oui, ça fait bizarre de commencer par les paroles, une fois n’est pas coutume. Mais j’aime les albums qui ont un concept, une idée, une ligne directrice, d’autant plus quand le sujet est si important. Quand le devoir de mémoire nous rappelle à quel point il faut encore et toujours condamner les agissements de notre pays en des temps pas si lointains. C’est vrai, encore une fois, je ne pense pas avoir l’habitude de rentrer autant dans des considérations politiques, mais une fois n’est pas coutume. Je le fais, car cette considération est sans aucun doute ce qui fait la force du disque, et ce qui me motive un peu à écrire cette chronique. On va y revenir. La musique, elle, rend compte de ces paroles, certes dans un Punk Rock direct, dans l’urgence, dans le suspense, mais aussi et surtout avec une certaine forme d’homogénéité, leur donnant une âme, avec des chœurs pour chanter à tue-tête, et avec des riffs de guitares super efficaces. Du Punk Rock tout droit, tendu, sans verser dans la haine ou la violence. Et c’est bien ce contraste là que je veux mettre en avant sur ce disque. Parce que pour quelqu’un qui a tendance à juger de la qualité des disques à ma façon de me remuer le popotin, j’ai été aussi captivé par le concept, les paroles, le message qui accompagne la sortie du disque (à voir sur le Tumblr du groupe). Merde, peut-être que je grandis un peu au final. Peut-être qu’enfin, je commence à comprendre. Alors, remettons un peu de substance dans nos propos. Pour une fois, je sais. Appuyons-nous sur de vraies personnes, qui ont fait des recherches, écrit des bouquins, développé de vraies idées. Comme Nightwatchers avec cet album. Parce que oui, il y a des philosophes, des chercheurs, qui sont éminemment plus qualifiés pour parler de ces sujets sérieux que ceux qu’on entend (beaucoup).

Mais sinon la musique est trop bien, hein, elle me fait super bien remuer du popotin.

Nightwatchers La Paix ou le Sable Lovely Records

TRACKLIST :

Face A

La Paix
Fête Nationale
No End In Sight
Visiting Cholon
Kids’ Screams Turn Me On
Butcher’s Parade
UPCist To The Bone

Face B

Le Sable
Shooting Range
Tit-For-Tat
On A Mission
Fellah’s Temptation
A Necessary Evil
No Khenchela



Album également dispo’ Bandcamp & Spotify,
mais également chez tous les bons disquaires indé’ !


Martin Andraud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.