Pamplemousse « High Strung »

Quand la géométrie du triangle équilatéral ne suffit plus à contenir les effusions post apocalyptiques d’un Rock alimenté au Blues et au Punk, il convient d’élargir le cadre à un format hors catégorie pour laisser gronder l’orage au risque d’imploser sous l’impact des coups de tonnerre assénés par Pamplemousse.

Pour son deuxième album, le trio réunionnais est directement allé au Black Box enregistrer avec Peter Deimel à qui il avait déjà confié les bandes du premier Pamplemousse (2017). En cela, le trio suit les traces de groupes qui l’ont à l’évidence marqués comme Sloy qui était également allé chez Ian Burgess pour enregistrer Plug avec Steve Albini et Peter Deimel. Pamplemousse appartient à cette bouillonnante école française appliquant la méthode Unsane. Si la plupart des élèves n’ont retenu que l’aspect cosmétique bruyant du trio new-yorkais, d’autres, plus méticuleux, ont disséqué son arbre généalogique pour remonter au Blues vêtu d’une armure électrique en béton armé. Unsane a plus à voir avec Jon Spencer Blues Explosion qu’avec Slayer pour résumer.
Pamplemousse est donc assez proche des Biterrois de Sloy même s’ils ne font pas immédiatement penser à eux, mais plutôt à d’autres petits génies dont on n’a jamais mesuré l’ampleur du talent comme Electric Buttocks et son corollaire Servo ou Gâtechien, particulièrement pour le jeu de basse. Comme pour NoMeansNo, chez Pamplemousse, la basse n’est pas qu’un instrument rythmique plutôt confié à la guitare en l’occurrence, mais il est l’outil mélodique et harmonique du trio. Un inversement des fonctions qui définit la substance du groupe sans en dénaturer l’essence. A-t-on jamais imputé à Jimi Hendrix le fait qu’il soit gaucher pour justifier tout le boucan qu’il produisait ? Pamplemousse développe un Blues atomique délicatement gravé par Peter Deimel qui a parfaitement respecté les équilibres harmoniques pour maintenir l’ensemble en tension et en suspension. Pamplemousse goes Pamplemaousse !

Pamplemousse High Strung À Tant Rêver du Roi

TRACKLIST :

High Strung
Dragon’s Breath
Losing Control
Porcelain
Space Out
Heebie Jeebies
Back in L.A.
Ventoline
Top of The Bill
Hot Fudge Monday



Album également dispo’ sur Bandcamp, iTunes & Spotify,
mais surtout, chez tous les bons disquaires indé’ !


Patrick Foulhoux

Ancien directeur artistique de Spliff Records, Pyromane Records, activiste notoire, fauteur de troubles patenté, journaliste rock au sang chaud, spécialisé dans les styles réputés “hors normes” pour de nombreux magazines (Rolling Stone, Punk Rawk, Violence, Dig It, Kérosène, Abus Dangereux, Rock Sound…), Patrick Foulhoux est un drôle de zèbre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.