Rolling Blackouts C. F. « Hope Downs »

Avec un nom pourtant pas facile à retenir, Rolling Blackout Costal Fever a désormais la cote. Depuis la sortie il y a quatre ans de son premier EP, le quintet de Melbourne ne cesse de faire parler de lui, au point d’attirer l’attention du légendaire label de Seattle Sub Pop, qui l’a finalement signé.

Une brève écoute d’un titre des Australiens suffit amplement pour tomber sous le charme. Il n’y a pourtant rien de bien original -de belles Pop-songs aux refrains accrocheurs- qui rappellent autant leur compatriotes de Go-Betweens que des signatures du label Flying Nun (comme mentionné par beaucoup de critiques) voir, aux Sunnyboys ou aux Triffids.
Formé à Melbourne par Fran Keaney (guitare), son cousin Joe White (guitare), Marcel Tussie (batterie) et les frangins Tom (guitare) et Joe Russo (basse), chaque membre de RBCF a son importance. Et c’est d’ailleurs cette rythmique assurée par un trio Batterie/Basse/Guitare qui offre au groupe un son typiquement australien, sans que l’on puisse exactement expliquer pourquoi. Côté chant, même si on ne le distingue pas distinctement sur tous les titres, ce sont trois chanteurs (Keaney, White & Tom Russo) qui se succèdent au fil des titres (les deux autres alternant sur d’impeccables chœurs) qui ont quasi-tous l’allure de vrais hits. Impossible enfin de ne pas parler de ces deux guitaristes qui alternent guitare rythmique et lead avec brio, et s’entrecroisent parfois sur de jouissifs soli. Enregistré dans les conditions du live, le groupe a tellement bien bossé son disque et sa prod’ qu’il donne l’impression d’un fastidieux travail de plusieurs mois, alors qu’il a fallu seulement 2 semaines au quintet pour le mettre en boite.

Après les prometteurs EP Talk Tight (2016, Ivy League) et The French Press (2017, Sub Pop), Rolling Blackouts Costal Fever place la barre sacrément haute avec un premier album impressionnant de maitrise. Quelques semaines après le retour réussit de Courtney Barnett, il n’y a plus de doute, 2018 sera l’année de l’Australie!

Rolling Blackouts Coastal Fever Hope Downs Sub Pop

TRACKLIST:

Side A

An Air Conditioned Man
Talking Straight
Mainland
Time in Common
Sister’s Jeans

Side B

Bellarine
Cappucino City
Exclusive Grave
How Long?
The Hammer



Album également dispo’ sur Apple Music, Bandcamp & Spotify.



Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *