A Place to Bury Strangers « Pinned »

Adoubés par Pitchfork à la sortie de son premier album en 2007, les New-Yorkais d’A Place To Bury Strangers ont sans cesse réinventé leur style à mesure qu’ils perdaient l’attention du célèbre media web. Nouveau changement de line-up à l’heure de leur cinquième album: Pinned.

Depuis qu’il a rejoint le trio en 2003, avant de rapidement en devenir le leader attitré, Oliver Ackerman a rapidement su où il allait emmener son groupe. Comme Sonic Youth dans les années 80, A Place to Bury Strangers, tient notamment sa réputation de ses prestations scéniques chaotiques (dans le bon sens du terme) au point d’obtenir, à la manière de la bande à Thurston Moore et Kim Gordon, le surnom du groupe le plus bruyant de New York. Et comme son ainé, il n’a pas peur d’expérimenter. Pinned est d’ailleurs l’exemple parfait de ce dont le groupe est capable. Du Shoegaze à la Pop, en passant par la Noise, la New Wave ou le Post-Punk, Ackermann, Dion Lunadon & Lia Simone Braswell (ex-Le Butcherettes et dernière arrivée en date) se montrent tantôt séduisants, tantôt agressifs, décontenancent sans cesse l’auditeur à grands coups de riffs bruitistes sur un titre, contrebalancé par un chant hyper mélodique et tubesque sur un autre.

N’en déplaise à Pitchfork, A Place To Bury Strangers semble avoir, quinze après sa création, enfin trouvé le line-up idéal et la stabilité nécessaire pour donner le meilleur de lui-même. Pinned est en tout cas l’un des (peut-être même LE) meilleur(s) album(s) du groupe depuis longtemps.

A Place to Bury Strangers Pinned Dead Oceans/Pias

TRACKLIST:

Side A

Never Coming Back
Execution
There’s Only One Of Us
Situations Changes
Too Tough To Kill

Side B

Frustrated Operator
Look Me In The Eye
Was It Electric
I Know I’ve Done Bad Things
Act Your Age
Attitude
Keep Moving On

Brainwashing Machine Edition (Bonus Tracks)

Side C

When You’re Alone
The World Dies
She Goes Out With The Devil
Flickering Fly
Punch Back

Side D

Delusion Of Time
Now That You’ve Left It All
I Will Follow You


Album également dispo’ sur Bandcamp et Spotify.




Critique de l’album éponyme de Dion Lunadon (bassiste dans APTBS)
sorti en 2017 chez Agitated Records.

dion lunadon 2017 a place to bury strangers album critique chronique review self titled punk rock 'n' roll fuzz noise 2017 auckland d4 agitated records lp disque

Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *