Beach House « Depression Cherry »

Depression Cherry
Découvert en avant-­première au Pavillon des Canaux, au bord du Bassin de la Villette, cadre idyllique propice à la rêverie, le nouvel opus de Beach House nous est apparu comme dans une douce brume qui nous enveloppe avec une délicatesse sans pareil. Si le duo franco-­américain a toujours eu un don pour les ambiances duveteuses, il atteint ici avec Depression Cherry un sommet de musique aérienne.

Livré dans un écrin de velours pourpre, l’album se présente ainsi comme une extension matérielle de la voix de Victoria Legrand. Tantôt d’une douceur hypnotique, tantôt prise à rebrousse­-poil, celle­-ci nous perd dans ses délicieuses errances nuageuses. Ce nouvel essai s’ouvre en toute logique sur un morceau intitulé « Levitation ». L’intention est claire : il n’est plus question de toucher le sol. Si, à première vue, Depression Cherry semble marcher dans les pas de ses prédécesseurs, notamment Bloom  et Teen Dream (2010 et 2012, Sub Pop), il décolle rapidement avec « Space Song », qui nous entraîne dans ses tourments psychédéliques faits de courbes sinusoïdales obsédantes. Peu importe la nouveauté si les tubes indélébiles sont là. Et ils sont nombreux : « Sparks », « 10:37 », « Bluebird »… Chaque morceau s’impose avec évidence, mais légèreté. Sommet de pop floconneuse, « PPP » imprègne l’album de ses guitares impérieuses, synthés poids­-plume et voix somptueuse.

Éloge de la lenteur dans un monde où tout va trop vite, où chaque chose disparaît avant même que l’on n’ait pu la saisir, Beach House prend volontairement son temps pour étaler ses mélodies enchantées. 44 minutes où le temps semble suspendu, étendu ou tordu, on ne sait plus. A force d’envolées lyriques indomptables, la musique du duo apparaît de plus en plus comme une dimension parallèle à laquelle il ne serait possible d’accéder qu’en acceptant de se déconnecter de ce monde qui ne se vit plus qu’en accéléré.

Beach House Depression Cherry Sub Pop/Bella Union/Pias
Site web de Beach House, Sub Pop et Bella Union

TRACKLIST:

Levitation
Sparks
Space Song
Beyond Love
10:37
PPP
Wildflower
Bluebird
Days of Candy



Julia Rivière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.