K.Flay « Life As a Dog »

laad

Déjà auteure d’une flopée de très bons morceaux ces dernières années, K.Flay sort son premier « long format ». Après un bref passage sur une major compagnie, l’album auto-produit voit le jour grâce au site de crowfunding PledgeMusic.

Il y a une dizaine d’années, la jeune Kristine Flaherty ne se destinait pas vraiment à faire carrière dans la musique. Elle est, à l’époque, sur le point de valider deux licences à l’université de Stanford en Californie, l’une en sociologie, l’autre en psychologie (chapeau bas !). Un soir, Kristine et un ami constatent à quel point le hip-hop qui passe en boucle à la radio est souvent misogyne et un peu facile. Elle compose alors une parodie de l’un de ces « Hits Rap » et s’éclate tellement en l’enregistrant que plusieurs compo’ (un peu plus sérieuses) voient rapidement le jour. La jeune rappeuse multiplie depuis les EP et passe une bonne partie de l’année sur la route.
Musicalement, son Rap se nourrit de plusieurs influences. Une bonne base de Hip-Hop (que l’on retrouve sur les beats et les samples qu’elle utilise), un soupçon de Rock indé’ (quelques guitares, parfois une batterie), quelques sons électroniques et une bonne dose de Pop. D’ailleurs, la rappeuse a parfaitement pigé la formule pour faire un bon tube, qu’on retrouve sur quasiment toutes les pistes de Life As a Dog. Une fois qu’on a appuyé sur play, impossible d’arrêter. Les morceaux sont tellement bien foutus qu’ils vous restent en tête toute la journée. Dans ses textes, K.Flay parle de tout et de rien, de l’amitié, de sa conception de l’amour, de sa vie sur la route ou de sa génération. Elle maitrise autant le flow rappé que les passages chantés qu’elle mélange avec aisance. Pour situer, K.Flay est, au final, assez proche d’un Grieves, avec qui elle a d’ailleurs partagé une tournée et enregistré un morceau. Imaginez son Together/Apart (Rhymesayers, 2011) avec une production plus léchée et des arrangements plus Electro’.

Frais et original. Life As a Dog est une collection de tubes. Jetez une oreille à ce disque, vous verrez, vous tomberez aussi sous le charme de K.Flay. C’est promis.

K.Flay Life As a Dog Bummer Picnic Records
Site officiel de K.Flay.

TRACKLIST:

Side A

Everyone I Know
Make Me Fade
Can’t Sleep
Wishing It Was You
Fever
Bad Things

Side B

I’m Good
Turn It Around
Thicker Than Dust
Time For You
Get It Right



Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.