Marlowe « Marlowe »

Pendant que le monde n’a d’yeux que pour les productions de l’égocentrique Kanye West ou d’une scène Hip-Hop grand public en sérieux manque d’originalité, une poignée d’artistes s’échine à proposer année après année des disques de grande qualité, dans l’indifférence la plus totale.

L’Orange fait définitivement partie de ceux-là. Productif, le beatmaker a sorti une dizaine d’EP/albums en moins de dix ans, dont une grande partie en collaboration avec des emcees. L’an passé, c’est en solo qu’il s’est fait remarquer avec The Ordinary Man. Toujours fidèle à Mello Music Group -l’un des labels de Rap indépendant les plus importants ces dernières années- le producteur récidive cette année avec une collaboration inédite, au coté d’un rappeur peu connu originaire de Caroline du Nord: Solemn Brigham. Dans le fond, cette nouvelle livraison rappelle beaucoup le génial The Night Took Us In Like Family; On y retrouve des ambiances similaires, particulièrement noires. Très old-school dans son approche du beatmaking, L’Orange construit ses morceaux sur une base de bons vieux beats classiques que n’aurait pas reniés Pete RockJ Dilla, et y ajoute sa marque de fabrique: du sample Jazz/Soul des années 50 et 60, de vieux extraits de dialogues de films noirs ou d’extraits radio de la même époque. Solemn complète l’ensemble d’un flow nonchalant, plein d’assurance, digne des plus grands. Mais cette fois, contrairement à ses précédentes sorties, L’Orange aborde ce disque comme un projet à part entière. Brigham & L’Orange ne font qu’un et agissent sous le nom de Marlowe. Absorbé par l’ambiance sombre du disque comme devant un bon polar qui nous tiendrait éveillé jusqu’à son dénouement, on on se délecte de l’album éponyme.

Constamment en mouvement, L’Orange ne se repose jamais sur ses acquis. En bon beatmaker au service des emcees, il tire toujours le meilleur de collaborateurs à la renommée déjà bien présente (Kool Keith, Jeremiah Jae) ou encore inexistante (le prometteur Brigham donc). Marlowe s’impose comme l’un des grands disques de Rap en 2018, vivement la suite!

Marlowe Marlowe Mello Music Group

TRACKLIST:

Side A

Cold Open
Lost Arts
Honest Living
Demonstration
Tales From The East
Not So Paranoid After All
The Basement
Palm Readers

Side B

Medicated
Eddy Appetites House Of Definitely Legal Oddities
Things We Summon
Tall Tales
Fred Sanford
Magnificent Slim’s Friendly Tip Off
Mayday
Gone Believer
The Places We Stay



Album également en écoute sur Bandcamp et Spotify.


Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *