Queens of the Stone Age & Broncho à L’AccorHotel Arena

Queens of the Stone Age @ AccordHotel Arena le 7 novembre 2017 par Niark1

Il y a bien des années déjà que les Queens of the Stone Age remplissent des stades dans leur Amérique natale. Cette année, les californiens viennent tout juste de passer un nouveau cap en France avec une date unique dans l’hexagone: à l’ex-Palais Omnisports de Paris-Bercy et actuel…AccorHotel Arena devant près de 12000 spectateurs.

En passant les multiples contrôles de sécurité pour entrer dans l’immense arène parisienne, on a un peu l’impression d’être entre l’aéroport et le mall, accueilli par des hôtes & hôtesses sur leur 31. Passons sur les nombreuses propositions de dépenser sa thune (une bière à 10€, un vinyle à 50…) car nous ne sommes finalement pas là pour ça.
Broncho, combo originaire de l’Oklahoma et 1ère partie des QOTSA sur toute la tournée européenne, entre en scène à 20h00 pétante. Sur disque, leur Pop gentiment psychédélique avait attiré notre attention, le quatuor exécute ses morceaux proprement et sans grande folie mais le public n’a d’yeux que pour son chanteur, qui en fait des caisses et en devient ridicule. Les malheureux ne sont pas aidés tant le son est atroce. On espère que ça s’arrangera pour la tête d’affiche. La suite s’il vous plait…vite!

accordhotel arena paris palais omnisport concert gig qotsa critique chronique review report bercy broncho dean fertita josh homme manuwino manuwino live photography niark1 paris queens of the stone age villains troy van leeuwen jon theodore michael schuman

21h00. Le rideau tombe alors que résonnent encore les notes du « Walk the Nigh » des Skatt Brothers. Les Reines de l’Age de Pierre débarquent face à un parterre de fans en transe et, d’emblée, foutent une ambiance de feu dès les premières notes de « If I Had a Tail ». Suivront la quasi-totalité de leur dernier album (le discutable Villains sorti en août dernier chez Matador), ainsi qu’une bonne partie de leurs titres les plus connus.
Si de plus en plus d’amateurs des QOTSA ont tendance à les lâcher au fil des années, peu contestent leur talent en live. Troy Van Leeuwen, Dean Fertita, Jon Theodore et Michael Schuman assurent comme des bêtes et ne laissent rien passer tandis que Josh Homme (contrairement à son pote Dave Grohl à la tête des Foo Fighters) parvient sans mal à assurer des parties guitares parfois complexes et un chant toujours juste. La grande classe.
Scéniquement, les Californiens assurent et leur set est embelli par un jeu de lumière absolument renversant mais, comme pour la fadasse première partie, c’est au niveau du son que le bât blesse. Comment peut-on prétendre à accueillir autant de personnes dans une arène, les faire lâcher en moyenne 50 balles par billet et ne pas réussir à sonoriser un concert Rock? Tout simplement honteux. On se rapproche alors de la console de son afin de réduire le saignement des oreilles et profiter (un peu) mieux du concert.

accordhotel arena paris palais omnisport concert gig qotsa critique chronique review report bercy broncho dean fertita josh homme manuwino manuwino live photography niark1 paris queens of the stone age villains troy van leeuwen jon theodore michael schuman

Entre deux banalités sorties au public, Homme et sa bande balancent impeccablement quelques bons tubes. Quinze ans après sa sortie, « No One Knows » fait toujours autant le job, malgré un lourd solo de batterie pas forcément nécessaire (Theodore n’a pourtant pas besoin de ça pour prouver qu’il mérite bien sa place…) tout comme « Go With The Flow », la ballade sensuelle « Make It With Chu », « Monsters in the Parasol », « Sick, Sick, Sick » ou encore l’imparable « Millionaire ».

Généreux mais pas trop, les Queens of the Stone Age quittent la scène de l’AccordHotel Arena après deux heures d’un show dantesque, nous laissant avec la certitude qu’ils méritent amplement leur titre de plus gros groupe de Rock américain.

Salle: AccorHotel Arena à Paris.
Photographies: Manuwino ©
Sérigraphie par Niark1.

Setlist:

If I Had a Tail
Monsters in the Parasol
My God Is the Sun
Feet Don’t Fail Me
The Way You Used to Do
You Think I Ain’t Worth a Dollar, but I Feel Like a Millionaire
No One Knows
I Think I Lost My Headache
The Evil Has Landed
Fortress
Smooth Sailing
Domesticated Animals
Make It Wit Chu
I Appear Missing
Villains of Circumstance
Little Sister
Sick, Sick, Sick
Go With the Flow

Rappel

Head Like a Haunted House
Un-Reborn Again
A Song for the Dead

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *