Refused « War Music »

« Refused are fuckin’ dead ! » arguaient les Suédois lors de leur séparation il y a plus de vingt ans. Depuis, le groupe a ressuscité (on vous épargne toutes sortes de métaphores avec « phœnix » dedans) et repris les choses là où il les avaient laissées, enchaînant des tournées à guichets fermés comme jamais auparavant. Une trahison, pour bon nombre de fans, une suite logique pour d’autres.

De toute façon, rien ne sert de les convaincre, les détracteurs de Refused 2.0 ont déjà tiré leur propre conclusion bien avant d’écouter ce nouvel album : le groupe s’est pour eux suicidé une seconde fois et ne mérite plus leur attention. Freedom (2015, Epitaph) était bien moins ambitieux que The Shape of Punk to Come (1998, Burning Heart/Epitaph), mais avait tout de même le mérite de contenir quelques tubes quelque part entre Pop et Punk/Hardcore. War Music, c’est du Refused plus révolté et remonté qu’il ne l’a jamais été. Si la hargne est bien là, c’est l’inspiration musicale qui manque au disque, les suédois tombent parfois dans la facilité (notamment sur l’efficace « Blood Red »). On entend souvent que les meilleurs disques de Rock engagés ont vu le jour lors de contextes politiques tendus, War Music confirme la règle. Denis Lyxsen en a gros, c’est peu d’le dire ! Les riffs de guitares acérés (qui flirtent plus souvent avec le Heavy Metal que le Punk) accompagnent ses textes toujours plus engagés, et le songwriter Punk au look de dandy n’a rien perdu de sa verve révolutionnaire. En à peine plus de 35 minutes, Refused démontre qu’il en a encore sous le pied et, tout en restant le projet le plus florissant de Lyxsen & Co, demeure encore et toujours, un grand groupe de Punk, que l’on partage leurs convictions politiques ou non.

Après avoir la libération, Refused part en guerre avec un disque qui, à défaut de renouveler le style du groupe, reste un album coup de poing brutal, radical et énergique. Loin d’être raté, mais pas complètement réussi.

Refused War Music Spinefarm/Search & Destroy

TRACKLIST :

Side A

REV001
Violent Reaction
I Wanna Watch The World Burn
Blood Red
Malfire

Side B

Turn The Cross
Damaged III
Death In Vännäs
The Infamous Left
Economy Of Death



Album également dispo’ sur Qobuz, Spotify & Tidal,
mais surtout, chez tous les bons disquaires indé’ !




Critique & écoute de Freedom
(2015, Epitaph)

refused freedom critique chronique review epitaph records punk hardcore suède 2015


 

Compte-rendu du concert de Refused donné 
au Bataclan à Paris le 9 octobre 2012

refused live report chronique critique sna fu the bots le bataclan 2012 refused the shape of punk to come manuwino

 

Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.