Simon Love « Sincerely, S. Love X »

Après avoir vécu une belle histoire d’amour au sein des Loves, le Gallois Simon Stone, reclassé Simon Love par l’administration rock’n’rollienne, fait cavalier seul. Suite au délicieux It Seemed Like a Good Idea At The Time (Fortuna Pop, 2015) et au dépôt de bilan de Fortuna Pop, Simon Love se réfugie chez les Allemands de Tapete Records pour un album somptueux qui confirme les soupçons et le propulse officiellement McCartney du nouveau millénaire lesté d’un background américain conséquent et d’un humour so british. Onctueux et surprenant sont les deux adjectifs pour qualifier au mieux ce disque qui démontre que, sincèrement, Simon aime tout le monde.

Il paraît trop facile d’établir un parallèle entre Love & Macca, alors que “I Fucking Love You” (titre équivoque et néanmoins rigolo) ou le tube “Not If I See You First” s’approchent finalement plus de Big Star et de Big Ray que des Beatles. Tu me diras, ça barbote tout dans la même pataugeoire. Le premier qui me parle d’Oasis prend une torgnole de maçon de la Creuse sur le reniflard. Qui oserait une “Joey Ramone” beatlesienne orchestrée par des violons et des cuivres pour évoquer les Ramones comme son titre l’indique? La faute au lien spectorien ; encore fallait-il oser. Love ne se prive pas d’orchestrations. Il met des cordes et des cuivres à toutes les sauces sans pour autant faire des mille-feuilles à la Spector comme on le compare parfois à juste titre. Il n’est pas dans la production philharmonique, dans le mur du son à proprement parlé, plutôt dans la réalisation richement orchestrée pour épaissir sa voix veloutée et voguer sur l’écume des Kinks avec des chansons chaussées de titres au goût mentholés (“God Bless The Dick Who Let You Go”, “I Fucking Love You”, “All This Dicking Around (Is Bringing Me Down)”).

Si la british pop army envisageait une seconde invasion 50 ans après, Simon Love en serait l’éclaireur.

Simon Love Sincerely, S. Love x Tapete Records

TRACKLIST:

Side A

God Bless The Dick Who Let You Go
The Ballad Of Simon Love
Joey Ramone
Stephen Timothy West
I F ❤ U

Side B

Tennis Fan
Golden Boy
(Why’d You Get That) Tattoo, Girl?
All This Dicking Around (Is Bringing Me Down)
Not If I See You First



Album également disponible sur Spotify.


Patrick Foulhoux

Ancien directeur artistique de Spliff Records, Pyromane Records, activiste notoire, fauteur de troubles patenté, journaliste rock au sang chaud, spécialisé dans les styles réputés “hors normes” pour de nombreux magazines (Rolling Stone, Punk Rawk, Violence, Dig It, Kérosène, Abus Dangereux, Rock Sound…), Patrick Foulhoux est un drôle de zèbre.

One Comment

  1. Après Gerard Love; un nouveau Love prénommé cette fois Simon poursuit la quête de la pop song parfaite en sillonnant les voies empruntées naguère par Big Star et beatles; toute proportion gardée. Malgré tout le songwriter sonne très frais et moderne avec un brin d’excentricité toute anglaise. Bonne nouvelle pour la pop!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *