The Limiñanas « Shadow People »

Deux ans après la réussite Malamore (2016, Because Music), Marie et Lionel Limiñana semblent avoir enfin réussi à attirer l’attention des médias (il était temps!), au point de devenir selon Rock & Folk « le groupe que le monde entier nous envie ». Faisons un point sur leur dernière livraison: Shadow People.

Il s’en est passé des choses depuis les débuts de l’aventure Limiñanas. Fort de cinq albums studios, le duo de Cabestany est finalement parvenu à imposer ses chansons dans nos contrées. Un succès tardif du à deux rencontres majeures: celle de Pascal Comelade, musicien hors pair qui a présenté le groupe à son futur label (Because Music) et celle d’Anton Newcombe, leader des Brian Jonestown Massacre et fan du duo, qui signe la production de Shadow People.
Limiñanas, Crystal Anis, Costa Blanca & Malamore avaient permis au groupe de se forger une identité en imposant un style -inspiré autant par Gainsbourg et Dutronc que le Velvet Underground, les Gories, Ennio Morricone, Can et Nick Cave, pour ne citer qu’eux- au point que dès les premières secondes de ce cinquième album, on sait à qui on a affaire: Le rythme martial de Marie (qui n’est pas sans rappeler une certaine Meg White) donne le ton, tout comme les lignes de basse répétitives en passant par le Farfisa, les guitares Fuzz ou tout simplement les voix de Marie et Lionel, véritable signature du duo.
En accueillant Marie & Lionel dans son studio Berlinois, Newcombe a sorti le couple de sa zone de confort et signe une production à la fois carré et Rock ‘n’ Roll, tout en s’invitant au chant sur l’hypnotique « Istanbul is Sleepy ». Mais le duo ne s’arrête pas là, et accueille comme à son habitude sa traditionnelle poignée d’invités, plus prestigieuse que par le passé. Outre l’habituel Comelade et l’Anglais Peter Hook (déjà présent sur Malamore), la musique des Perpignanais se marie à merveille avec les voix de l’actrice Emmanuelle Seigner (« Shadow People ») et Renaud Picard, mais c’est avec celle de Bertrand Belin -l’un des plus intéressants représentants de la chanson française actuelle- que la collaboration atteint des sommets (sur « Dimanche », peut-être le meilleur titre du disque).

Grâce au coup de pouce d’Anton Newcombe, le duo de Cabestany franchit un nouveau cap et livre un disque à la production très proche de ses performances live, peut-être même son album le plus cohérent et personnel, un sans faute!

The Limiñanas Shadow People Because Music

TRACKLIST:

Face A

Ouverture
Le Premier Jour
Istanbul Is Sleepy
Shadow People
Dimanche

Face B

The Gift
Motorizzati Marie
Pink Flamingos
Trois Bancs
De La Part Des Copains



Album également disponible sur Spotify.






Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *