Waxahatchee « Saint Cloud »

Avec Saint Cloud, son cinquième album, Katie « Waxahatchee » Crutchfield chasse ses anciens démons tout en en se réinventant.

Pour s’émanciper d’un son roots (à savoir, le punk et l’Indie rock de ses débuts), Crutchfield retourne à ses racines. Ironique n’est-ce pas? Ce n’est pas non plus totalement une surprise, car depuis Out in the Storm (2017, Merge), son précédent LP, elle avait déjà amorcé ce virage vers une folk countrysante le temps d’un bel EP (Great Thunder) l’année d’après. Désormais, elle assume totalement ce calme qui survient après une tempête qui aura duré près d’une décennie. Car, outre un style bien plus apaisé que par le passé, Waxahatchee lâche une fois pour toute cette mélancolie tendue qui était en quelque sorte sa marque de fabrique, pour des chansons introspectives aux mélodies apaisantes. Un album sous forme de thérapie qui parle d’acception de soi, d’amour, de force ou de sobriété. Pour la première fois, elle a pris le temps de façonner ce nouveau projet, et elle a bien fait, car rien n’est à jeter sur ce Saint Cloud. Son chant, qui était par le passé un peu trop souvent noyé sous des couches de guitare noisy, est pour la première fois particulièrement mis en avant, toujours juste et touchant, même sur le premier single (« Fire ») qui semble pourtant taillé pour séduire le plus grand nombre. Musicalement, Katie va plus loin que sur Great Thunder, avec des titres plus riches, plus arrangés aussi mais surtout, plus accrocheurs. Elle fait notamment appel à des proches (entre autres, la paire Lennox / Colombo de Bonny Doon et le producteur Brad Cook) qui offrent aux compositions ce petit quelque chose de maîtrise qui permettent à la songwriter de surfer sur les traces de ses aînés (Lucinda Williams, s’il ne fallait en citer qu’une).

Après une décennie passée sur les routes à se chercher, Katie Crutchfield, la trentaine à peine entamée, a enfin trouvé sa place. Elle offre sur Saint Cloud une collection de belles chansons simples, intemporelles et touchantes. Une sorte de country moderne, de feel-good americana.

Waxahatchee Saint Cloud Merge/Differ-Ant

TRACKLIST :

Face A

Oxbow
Can’t Do Much
Fire
Lilacs
The Eye
Hell

Face B

Witches
War
Arkadelphia
Ruby Falls
St. Cloud



Album également disponible sur Apple Music, Bandcamp & Spotify.
mais aussi et surtout, chez tous les bons disquaires !



Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.