Woody Murder Mystery « Lost in Beaucaire »

Face à cet amas de formations estampillées Rock psychédélique de moins en moins originales qui inondent les bacs des disquaires se cachent parfois quelques petites merveilles. Psyché’ oui, mais définitivement plus Pop, Woody Murder Mystery fait partie de cette catégorie-là.

Derrière chaque album se cache une histoire, celle de Lost in Beaucaire pourrait appartenir à un paquet d’obscurs groupes de la fin des années 60. En 2017, Woody Murder Mystery -formation à géométrie variable menée par l’ancien Glums Baptiste Rougery (à priori aucun lien avec le joueur de rugby)- enregistre en groupe ce qui deviendra leur deuxième album. Mais, après plusieurs réécoutes, son leader n’est toujours pas convaincu et décide, lors d’un week-end dans la maison familiale, de ré-enregistrer seul l’intégralité des titres. Batterie, guitare, basse, clavier, percussions, voix et chœurs, le compositeur repart de zéro et s’autorise pour seule « collaboration », celle de Jeanne Monteix (chant/chœurs) et Grégoire Lafarge (chœurs). Comme on dit souvent, on est jamais mieux servi que par soi-même.
Le résultat, d’un niveau que le monde entier nous enviera bientôt, sonne comme ce que le psychédélisme a fait de mieux à la Pop music. Dans le langue de Shakespeare comme celle de MolièreRougery y égale sans mal le roi du Psych’ Folk actuel Jeremy Earl (à la tête de Woods) et le gourou Anton Newcombe (Brian Jonestown Massacre) avec un coté touche à tout digne du multi-instrumentiste Chris Cohen.

Lost in Beaucaire c’est donc un peu tout ça, un album de superbe Pop contemplative sans prétention, descendante directe des meilleures productions psyché’ californiennes de la fin des années 60. Assurément l’un des grands disques français de l’année.

Woody Murder Mystery Lost in Beaucaire Freemount Records

TRACKLIST:

Face A

Interlude
Near The Dearest World
Jusqu’au matin
Lost in Beaucaire
Red Garden
A1 Navigation

Face B

Roses
La Première Fois
Surface Lactée
When Will You Sleep?
White Guy
Jeannie


Album également dispo’ sur Bandcamp & Spotify.


Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *