Algiers « Algiers »

 Algiers

Un quartier de la Nouvelle-Orléans qui a donné le titre à un très bel album de Calexico (Anti-, 2012) et à une sublime chanson d’Afghan Whigs sur Do The Beast (Sub Pop, 2014), Algiers est le nom de ce trio ayant débuté à Atlanta en 2009 et qui, après quelques remarquables singles qu’on retrouve ici, a fini par trouver refuge chez Matador pour ce premier album au tarif exorbitant en vinyle alors que rien ne justifie ses 25,90 € (tarif généralement constaté). Ils sont un peu cons chez Matador. Ça va aider à vendre du disque cette politique tarifaire… Le profit à court-terme, bonne méthode pour asphyxier un artiste et détourner le public.

Algiers mélange mille sonorités. Du gospel, de la soul à des teintes moirées à la Bad Seeds. Du Rhythm ’n’ Blues à la Heavy à des intonations Electro-Blues à la Primal Scream. Un disque déstabilisant parce que sautant constamment d’un pied sur l’autre. De nombreuses lectures s’avèrent nécessaires pour stabiliser l’écoute et trouver l’équilibre. Ça ne souffle pas fort, mais Algiers s’amuse à faire des crocs-en-jambe d’une chanson à l’autre. Ce n’est pas non plus un cheval fou, juste un mustang un peu nerveux du collier qu’il faut brider pour ne pas se laisser désarçonner.
Après une légère confusion, Algiers rassure sur ses intentions afin de parcourir des champs qu’on a l’habitude de longer mais qu’on n’a pas forcément le culot de fouler.

Si Algiers passe le cap de ce premier album sans encombre, s’il trouve son public — ce qui n’est pas garanti —, s’il arrondit encore un peu les angles, on va en parler longtemps.

Algiers Algiers Matador
Site web d’Algiers et de Matador.

TRACKLIST:

Side A

Remains
Claudette
And When You Fall
Blood
Old Girl

Side B

Irony. Utility. Pretext.
But She Was Not Flying
Black Eunuch
Games
In Parallax
Untitled



Album également disponible en écoute intégrale sur Spotify par ici.




Patrick Foulhoux

Ancien directeur artistique de Spliff Records, Pyromane Records, activiste notoire, fauteur de troubles patenté, journaliste rock au sang chaud, spécialisé dans les styles réputés “hors normes” pour de nombreux magazines (Rolling Stone, Punk Rawk, Violence, Dig It, Kérosène, Abus Dangereux, Rock Sound…), Patrick Foulhoux est un drôle de zèbre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.