L’Épée « Diabolique »

Ces dernières années, qu’on les aime ou qu’on les déteste, il est devenu difficile de passer à coté des Limiñanas. Jamais fatigué, le duo de Cabestany n’en finit plus d’enchainer les projets et de se faire par la même occasion, de nouveaux potes. On les retrouve cette fois avec un projet à part entière répondant au nom énigmatique de L’Épée.

Petit récap’ : A l’origine, Diabolique devait être un album solo de l’actrice/chanteuse française Emmanuelle Seigner, chapeauté par le couple Cabestanyencs, accompagné par un invité de marque en la personne d’Anton Newcombe. Ce dernier, qui doit certainement avoir de beaux restes des kilos de drogues qu’il a ingérés depuis la création des cultissimes Brian Jonestown Massacre, a une vision, celle « …d’une épée à double tranchant. D’un côté, elle peut te libérer. De l’autre, elle te découpe en morceaux » (sic) et décide d’en faire le premier album d’un groupe à part entière ..: Emmanuelle valide d’emblée l’idée, L’Épée voit le jour.
Musicalement, si vous étiez déjà amateur de Shadow People, le dernier LP des Limiñanas en date, vous ne serez pas déconcertés ; car Diabolique est sa continuité : Du Rock psyché’ lorgnant parfois vers le Garage. Même équipe donc, Lionel & Anton à la composition et l’écriture, accompagnés sur trois titres du brillant Bertrand Belin (aka le « Nick Cave français » selon Newcombe). Également présent sur leur précédent méfait, ce dernier file un coup de main sur les trois meilleurs titres de l’album (« Lou », « On Dansait avec Elle » et « Grande »). Telle une Nico au côté du Velvet Underground, Seigner -qui n’en est pas à ses premiers faits d’arme en musique (cf. Ultra Orange)- chante et parle de sa voix sensuelle, en français ou en anglais (avec option « french accent » à couper au couteau !), elle envoûte l’auditeur avec des textes aussi hypnotiques et perchés que la musique qu’ils accompagnent. Basses vrombissantes, riffs de guitares constamment branchées sur la Fuzz, l’album se joue fort, comme un bon disque de Rock ‘n’ Roll.

Toujours très bien entouré, le couple Limiñana redore une fois encore l’image du Rock français (le seul, le vrai, pas celui des plateaux tv) et signe avec ce premier LP un disque captivant, tendu, Diabolique, probablement l’un des meilleurs cru de cette rentrée 2019.

L’Épée Diabolique Because Music/A Records

TRACKLIST :

Face A

Une Lune Étrange
Lou
Dreams
La Brigade Des Maléfices
On Dansait Avec Elle

Face B

Ghost Rider
Grande
Springfield 61
Un Rituel Inhabituel
Last Picture Show



Album également disponible sur Apple Music, Qobuz & Spotify,
mais aussi et surtout, chez tous les bons disquaires indé’ !




L’Épée est en tournée en France cet automne…

l'épée emmanuelle seigner anton newcombe marie lionel limiñana the limiñanas 2019 diabolique a records because music bertrand belin anton newcombe

Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.