Grandaddy « Last Place »

Grandaddy "Last Place"

Cinq ans après son retour annoncé, Grandaddy repasse par la case studio et surprise: nous voilà retombés au milieu des années 2000 avec un disque dans la continuité de Sumday.

Déjà onze longues années que les natifs de Modesto en Californie ont tiré leur révérence. Un split prévisible à l’époque au vu des tensions au sein du groupe, et nécessaire pour la santé mentale de son leader. Le songwriter avait donc fait le choix de se mettre au vert et de bouger dans le Montana, histoire de couper les ponts avec ses vieux démons. Là-bas, Jason Lytle reprend goût à la composition et met au monde deux beaux albums solo (Yours Truly, the Commuter, en 2009 et Dept. of Disappearance en 2012 chez Anti-) ainsi qu’un side-project, Admiral Radley.
Comme souvent, l’argent a eu raison du groupe, et, afin de remplir les comptes, il accepte une petite tournée à l’été 2012, avant de disparaitre de nouveau des radars et de finalement se retrouver quelques années plus tard en studio, sans aucune pression.
Dès les premières notes de « Way We Won’t », le charme opère. L’identité du groupe est intact, pas de doute: Grandaddy fait du Grandaddy, et il le fait merveilleusement bien. Du subtil mélange guitares/claviers propre au quintet aux ballades fragiles (« Songbird Son », « A Lost Machine ») portées par la voix sensible du chanteur, en passant par les Pop-songs avec ou sans bidouillages (« Brush With the Wild » ou, au hasard « The Boat is in the Barn »), absolument TOUT y est, à croire que Lytle, Garcia, Burtch, Fairchild & Dryden se sont amusés à composer ce que l’on pourrait appeler un best-of de nouveaux morceaux.

Résumer Last Place n’est pas bien difficile, le groupe fait simplement ce qu’il sait faire de mieux, pour le meilleur mais sans le pire, et c’est avec une joie immense qu’on les retrouve avec l’impression de ne les avoir jamais quittés.

Grandaddy Last Place 30th Century Records/Columbia

TRACKLIST:

Side A

Way We Won’t
Brush with the Wild
Evermore
Oh She Deleter : (
The Boat is in the Barn
Chek Injin
I Don’t Wanna Live Here Anymore

Side B

That’s What You Get for Gettin’ Outta Bed
This is the Part
Jed the 4th
Lost Machine
Songbird Son



Album également dispo’ sur iTunesQobuz & Spotify,
ainsi que chez tous les bons disquaires indé’ (boycott Amazon !)



Critique du concert solo de
Jason Lytle (Grandaddy) + Thomas Ferguson aux Arcandiers, Clermont-Fd.

Jason Lytle par Yann Cabello

Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.