Pascal Escobar « Une histoire du rock à Marseille 1980 – 2019 »

Le vénérable PascalPachucoEscobar, musicien marseillais notoire et plume acide notamment pour le fanzine Dig It pour lequel il tenait la folle chronique “Pachuco Hop” puisque Dig It n’est plus, Pachuco donc propose de faire le tour de 40 ans de rock dans la cité phocéenne.

L’ouvrage est constitué d’une galerie de groupes, de lieux, de labels et plus encore, regroupés par styles musicaux. En ce qui nous concerne plus particulièrement ici à Slow Show, il évoque tout ce qui tourne autour de Lollipop, le label et la boutique. À plus forte raison qu’il en a été un des membres les plus actifs de par ses diverses participations. Sont présentés parmi d’autres grands noms : Cowboys From Outerspace, Cryptones, The Needs, Neurotic Swingers, Hatepinks, Gasolheads, La Flingue, Kill The Thrill, 25, Lo, Keith Richards Overdose, Elektrolux, Sugarfix, Pleasures ou des lieux mythiques comme le Poste à Galène, la Machine à Coudre, MJC Mirabeau, l’Espace Julien, le Sous-Marin à Vitrolles, la Friche Belle de Mai, les radios, les assos, etc. Sont aussi présentés quelques personnages incontournables. D’avoir inclus les lieux en indiquant leur période d’activité comme pour chaque groupe, ça permet de constater l’importance des salles de concert dans une ville. Quand un lieu de concert ouvre, on s’aperçoit qu’autour, se créent des vocations. À Marseille comme ailleurs, quand les clubs et les lieux sont très actifs, l’émulation autour est palpable. Comme partout, il suffit d’un élément moteur ou d’une locomotive pour générer des initiatives. Pascal Escobar réussit la performance de démontrer que Marseille est sûrement plus une ville rock qu’une ville rap contrairement à sa réputation faussée par des légendes urbaines. Un ouvrage qui s’adresse en priorité aux historiens de la musique, aux sociologues, aux archivistes et à toute la scène bucco-rhodanienne.

Pascal Escobar Histoire du rock à Marseille 1980 – 2019 Le mot et le reste
353 pages, 24 €

Patrick Foulhoux

Ancien directeur artistique de Spliff Records, Pyromane Records, activiste notoire, fauteur de troubles patenté, journaliste rock au sang chaud, spécialisé dans les styles réputés “hors normes” pour de nombreux magazines (Rolling Stone, Punk Rawk, Violence, Dig It, Kérosène, Abus Dangereux, Rock Sound…), Patrick Foulhoux est un drôle de zèbre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.