Tinals 2019: J-60 !

tinals this is not a love song 2019 festival rock punk hip-hop rap soul electro nîmes come on people paloma
30/03/19 – A quelques exceptions près, au This is not a Love Song, on est rarement sur de la grosse tête d’affiche qui ramène pourtant 15 000 festivaliers rien que sur sa réputation. Non, c’est bien connu, avec le TINALS estampillé indie music festival, on prend surtout son pied avec du poids plume dont on attendra certainement parler longtemps, sans pour autant rechigner sur de belles valeurs sures, indé’, toujours. Petit aperçu de la prog’ avec une sélection de groupes/artistes à découvrir tant qu’il en est encore temps.

Jeudi 30 Mai

Les Découvertes :

Après avoir mis fin à Toy Soldiers, groupe fondé au coté de Mike Bauer, Ron Gallo n’a pas perdu de temps en enregistrant Ronny, premier album solo bercé par l’Americana. Mais c’est sur Heavy Meta, pure merveille Rock ‘n’ Roll, que le rockeur explose! Sorti l’an dernier, Stardust Birthday Party tire lui autant vers le Punk que le Rock ou la Pop. Gallo, un artiste touche-à-tout, un cocktail Molotov sur scène, la première branlée d’une longue série Tu aimes Bonobo et Wax Taylor ? La rencontre du Hip-Hop, de la Soul et de la musique électronique ? Well, Rhino est pour toi. On a hâte de se déhancher sur les beats du DJ anglais, membre d’ASM (aka A State of Mind, pas l’équipe de rugby clermontoise…) sur scène Jeune et brillante, difficile de résister à Caroline Rose qui mélange avec une aisance déconcertante une belle Pop à synthé’ à un Indie Rock à guitare. Ha oui, Rose a écrit, composé et joué de tous les instruments sur Loner (qui porte pour le coup bien son nom), son excellent dernier album sorti l’an passé Attention, en plus d’avoir le nom le plus cool de toute la programmation cette année, Le Superhomard a tout du nouveau groupe du moment. En tout cas, c’est ce qu’a l’air de penser Rock & Folk, qui a élu Meadowlanepark « Album du Mois ». Sans être ni Rock ‘n’ Roll, ni Folk, le trio n’a pas non plus volé son titre avec cette belle collection de tubes « Feel-Good-Pop » tout droit sortis des sixties  Là aussi, on est sur du pur produit de la fin 60’s/début 70’s. Sauf que les six branleurs de The Nude Party, comme leur collègue de label (New West Records) Ron Gallo, ont parfaitement digéré l’héritage de leurs ainés. Résultat, leur musique sent bon les Stones (à leur meilleure période) saupoudré de classe façon Lou Reed et d’une nonchalance façon Jonathan Richman Il y a deux ans, la jeune Néo-zélandaise Aldous Harding, alors fraîchement signée sur le mythique label 4AD, sortait Party, un deuxième album studio emplit de sublimes Folk songs habitées. On la retrouvera cette année (la songwriter avait l’an dernier annulé sa participation au festival) avec un nouveau disque plus riche, plus Pop et, à n’en pas douter, tout aussi fascinant.

Les Valeurs Sures :

Peu connu dans nos contrées, mais tout aussi mythique, c’est Built to Spill. La formation américaine qui fait parfaitement le lien entre Indie Pop et Rock ‘n’ Roll façon Neil Young, a vu le jour au début des années 90, à l’initiative de Doug Martsch. Elle fêtera les 20 ans de son génial Keep It Like a Secret (’99, Warner Bros) Nul besoin d’un nouvel album à défendre, le légendaire trio Shellac -véritable rouleau compresseur sur scène, qu’on soit, ou non amateur du genre- tourne quand il en a envie. A voir au moins une fois dans sa vie. Claque garantie, satisfait ou remboursé Relativement jeune, mais véritable phénomène Anglais, Fat White Family fascine par son aisance à allier une Pop nonchalante et borderline et un Post-Punk tendu, le tout, avec une allure auto-destructrice Toujours accompagné de ses fidèles Violators, Kurt Vile file un coup de jeune à la Folk, la Country/Rock et l’Americana, album après album. Le songwriter promet de belles échappées sur des titres intemporels au charme foutrement classieux Nouvelle formation, mais déjà une valeur sure, The Messthetics est composé (entre autres) de Brendan Canty et Joe Lally, membres éminents des regrettés Fugazi. Inutile d’en dire plus n’est-ce pas ?


Vendredi 31 Mai

Les Découvertes :

C’est bien connu, en musique, les Belges ont toujours eu un temps d’avance les Français. Les mecs le font au moins aussi bien que toi, mais avec classe, tout en restant humble en plus de ça. It It Anita c’est de l’Indie Rock, tantôt Noisy, parfois plus Punk, largement influencé par le meilleur de ce que les 90’s ont pu offrir. Une claque assurée sur disque, et certainement aussi sur scène Toujours pas rassasié après Shellac ? Foncez sans réfléchir sur le Noise Rock de Poutre, trio Arlésien actif depuis une bonne dizaine d’années (pas une découverte pour tout le monde donc) qui donne, comme le mythique groupe d’Albini, Weston & Trainer dans un Rock bruyant sans concession Un autre trio, mais dans un style complètement différent, Delgrès tire son nom d’un colonel de l’armée française, symbole abolitionniste. Mené par Pascal Danaë, le groupe rallie la Nouvelle-Orléans aux Caraïbes, sur des titres de Blues Créole Il y a six ans Lizzobangers, son premier album (co-produit par Lazerbeak de Doomtree) nous avait déjà bien retourné. Aujourd’hui, Lizzo, la trentaine à peine passée, nous prouve qu’elle est plus qu’une simple rappeuse et s’impose comme un véritable phénomène outre-Atlantique, à cheval entre R&B et Hip-Hop Quand le nom de Stones Throw Records, légendaire label de L.A. (créé par l’éminent Peanut Butter Wolf), apparait sur ton C.V. c’est forcément un gage de qualité ! Damon Garrett Riddick aka DāM-FunK balance depuis dix ans maintenant des beats qui sentent bon le G-Funk, le R&B ou de l’âge d’or du Rap Californien. Une icône Avec deux petites merveilles Folk sorties sur le prestigieux label Américain Saddle Creek -maison mère de Bright Eyes, qui a également accueilli Rural Alberta Advantage ou les Thermals– le trio de New-York Big Thief vient tout juste d’annoncer la sortie de son troisième LP U.F.O.F. ainsi que sa signature chez 4AD. Autant dire qu’on a hâte de découvrir leur nouvelles pépites Indie Folk sur scène…

Les Valeurs-Sures :

Du haut de sa trentaine, avec seulement deux albums (et une compil’) au compteur, Courtney Barnett s’est taillé une sacrée réputation. Ses compo’, fortement influencées par la Pop et le Rock indé’ des 90’s sans pour autant calquer ses ainés, font mouche à tous les coups Comment passer à coté de Stephen Malkmus et ses Jicks ? Après avoir marqué à jamais l’Indie Rock dans les années 90 au sein de Pavement, Malkmus a continué son chemin, en solo ou avec sa dernière formation, ajoutant sans cesse de nouveaux tubes à son catalogue. Comme on dit souvent, souvent copié, jamais égalé Le surdoué James Blake a gravi les échelons tranquillement, album après album, en prenant son temps. Il est aujourd’hui l’un des piliers de la scène R&B nouvelle génération, et fait partie de ces artistes touche à tout qui peuvent autant faire des merveilles en solo qu’au coté de grands noms comme Brian Eno, Kanye West, RZA ou Oneothrix Point Never.


Samedi 1er Juin

Les Découvertes :

Après Shame et Idles, découvrez Fontaines D.C. (pour « Dublin City »). Les Irlandais, fraîchement signés chez Partisan Records (Black Angels, Deer Tick, Cigarette After Sex et, justement, Idles) piochent aussi bien dans un Punk nerveux que dans une Indie Pop nonchalante mais addictive. À ne pas rater On comprend pourquoi Prettiest Eyes, trio Portoricain installé à L.A, a trouvé refuge chez Castle Face Records, la maison mère de John Dwyer des Oh Sees. Pachy, Marcos et Paco font dans le Garage Psyché’, comme la plupart des signatures du label, sauf qu’ils ont la particularité de le faire à leur façon. Exit les couches de guitares, les trois musiciens font un sacré bordel avec un simple clavier, une basse et une batterie. Acouphènes garantis Quand il n’est pas derrière les fûts des hyperactifs Oh Sees ou en tournée avec !!!, Paul Quattrone mène au côté de Vashti Windish l’hypnotique duo Warm Drag (signé chez In The Red), une sorte de Rock Psyché’ barré et bruitiste, quelque part entre Blondie & Suicide… Ouais, on sait, c’est flou mais ça donne un aperçu de ce à quoi ressemble le duo Là encore, c’est à du pur Rock Psychédélique que l’on a affaire, mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces gars là ne viennent pas ni Austin ou d’une quelconque bourgade paumée au milieu du Texas. Jim Younger’s Spirit a vu le jour il y a un peu moins de 10 ans à Aix en Provence, et sonne comme les cousins éloignés des parrains du Psych’ Rock 2.0 : ces chers Black Angels Originaire de Paris, Rendez-Vous ne fait certes pas dans l’originalité, mais maitrise parfaitement bien sa recette d’un Post-Punk tendu, saupoudré d’une New Wave estampillée début des 80’s. Classique mais méchamment bon   OPTM ou Open Pool ‘Til Midnight ; Derrière ce mystérieux nom se cache les locaux Valentin et Baptiste (ex-Valencia Motel), duo nourri par le Shoegaze, le Post-Punk et le Rock des années 80 et 90. Avec ou sans chant, les deux ont un bel avenir devant eux

Les Valeurs-Sures :

Fascinant trio américain formé il y a plus de 25 ans, Low évolue quelque part entre Slowcore et Rock indé’. En constante évolution album après album, la formation, toujours menée par le couple Alan Sparhawk/Mimi Parker, a sorti l’été dernier Double Negative, un douzième album studio aussi déroutant et hypnotique que renversant Dans un registre totalement différent, les Dirty Projectors excellent depuis presque vingt ans à produire une Pop indé’ inventive absolument inclassable aussi bluffante sur scène que sur disque En à peine un EP (Gone Fisting en 2014) et un album (l’excellent Songs of Praise l’an passé), Shame s’est imposé comme l’un des gros phénomène Post-Punk British, assénant claque sur claque sur toutes les scène d’Europe Difficile à croire que les Japonaises de Shonen Knife manient le Punk Rock et la Pop depuis bientôt 40 ans, et qu’elles restent encore aujourd’hui aussi peu du grand public Adoubées par Cobain comme Sonic Youth ou Mudhoney, laissez vous séduire par les tubes Power Pop/Punk des Nippones que n’auraient pas reniées les Ramones !

This is not a Love Song festival
Du 30 mai au 1er juin 2019 à Nîmes.
Billets en vente par ici.


Notre sélection en playlist :


Également disponible sur Spotify.


tinals this is not a love song 2019 festival rock punk hip-hop rap soul electro nîmes come on people paloma
Application disponible sur iOS & Android


Comptes-rendus des éditions précédentes :

2018 (Mattiel, Rolling Blackouts C.F, Beck ou Phoenix)

bobby allin 2018 tinals this is not a love song festival les lullies soul concert live report chronique critique rock n roll pop soul punk garage nîmes smac paloma

2017 (Moderat, The Make-Up, Teenage Fanclub ou Flying Lotus)

tinals 2017 this is not a love song festival flying lotus live report tinals chronique review

Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.