The Bronx, Against Me! et Sungraze à La Coopérative de Mai

Against Me! & The Bronx tour 2017
Dans une ultime façon de rappeler à la France à quel point ils ont compté pour le Punk/Rock, The Bronx et Against Me! partageaient la scène lors d’une belle tournée hexagonale ce mois-ci, l’occasion de vérifier si les deux formations tenaient encore la route…

Pas plus de 300 personnes ce soir à La Coopérative de Mai, en grande partie des trentenaires nostalgiques, voilà de quoi était composé le public en ce début de semaine. Judicieux choix de la salle, basculer la soirée dans la petite salle, et de la prod’, en programmant un « local » pour ouvrir pour ces deux groupes. La preuve qu’eux aussi craignent un éventuel four.
Sungraze a donc la lourde tache de chauffer la salle. Pas facile de mettre un public de Punk/Rockers dans le bain, surtout quand on donne dans la Pop/Psyché’ à tendance Tame Impala/MGMT. Le trio clermontois s’en sort plutôt bien, armé d’une poignée de tubes sacrément bien écrits.

IMG_20170606_214425_538

Quand The Bronx attaque à 21h00 passé, on se prend un violent coup d’vieux dans la gueule. Si le groupe assure plutôt bien, on sent que les années ne leur ont pas fait de cadeaux. Les Californiens jettent d’emblée un « Heart Attack American » bien senti, qui met tout le monde d’accord. Matt Caughthran hurle comme il faut, et se jette au beau milieu de la foule dès les premiers titres, incitant les fans à se rentrer dedans, dans la plus pure tradition des concerts Hardcore. Le groupe parcourt ses quatre albums, ne laissant aucun tube de coté, de « Shitty Future » à « Knifeman » en passant par « False Alarm » ou « Six Days a Week ». La setlist défile aussi vite que se vident les pintes d’Affligem, et on se dit qu’Against Me! a plutôt intérêt d’assurer après un set pareil.

Si il y a bien un groupe qui ne tombe pas dans la nostalgie ce soir, c’est bien Against Me! Depuis sa création, les Floridiens ont toujours fait comme bon leur semblait, assumant leurs choix artistiques. Ce soir, le groupe n’a aucunement l’intention d’offrir au public une setlist composée des classiques, mais bien un large aperçu de son dernier album, Shape Shift with Me. Alors qu’une partie de la salle se vide (les fans Hardcore présents pour les Bronx), le reste de l’assemblée est bluffée devant la prestation du groupe de Gainsville. Les titres moins convaincants du groupe (« Dead Friend » ou « Rebecca ») prennent un nouveau souffle en live, et méritent largement leur place aux coté des hymnes « Miami », « Sink, Florida, Sink » ou « Walking Is Still Honest ». Laura Jane Grace et les siens sont visiblement heureux de jouer ce soir, et livrent une prestation absolument imparable. La grande classe, comme toujours!

IMG_20170607_010746_7482

Ce soir, alors que beaucoup les pensait fini, The Bronx et Against Me! ont donné deux sets généreux et sacrément bien branlés, tout en prouvant à tous qu’on pouvait encore compter sur eux. Pas mal de sueur et quelques litres de bières plus tard, on quitte La Coopé’ rincé, mais satisfait.

Salle: La Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand.


Critique de Shape Shift with Me (2016), 23 Live Sex Acts (2015),
et Transgender Dysphoria Blues (2014).

Shape Shift with Me  23 Live Sex Acts  Transgender Dysphoria Blues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *