Eels « The Deconstruction »

23 piges que Mark Oliver Everett est à la barre d’Eels, un bâtiment protéiforme qui a la particularité de renforcer sa voilure à chaque sortie et une faculté assez rare à se régénérer à chaque mouvement sans prendre de gîte, grâce à une méthode de navigation transversale qui lui permet de gonfler ses voiles de douces brises virevoltant en périphérie des grands vents. Ne surtout pas canoter toujours sur la même flaque au risque de s’encrouter, mieux vaut traverser plusieurs océans en évitant les longues escales. Avec The Deconstruction, E et sa bande réussissent une fois de plus un album racé aux quinze facettes renvoyant à l’âme ses différentes humeurs pour mieux retourner le couteau dans la plaie.

L’armature d’Eels est organiquement pop en piochant des rythmes tribaux là, en s’appuyant sur des cordes impressionnistes ici, en taquinant le blues par ailleurs, en butinant, en virevoltant. Eels cherche la pierre philosophale dans chaque chanson. Chaque titre révèle un univers particulier pour un tableau en Deconstruction qui contient quelques tubes incendiaires, “The Deconstruction”, “Bone Dry”, “Today Is The Day”, “Sweet Scorched Earth”, “You Are The Shining Light” ou “There I Said It”, excusez du peu pour un seul album. Monter à bord de The Deconstruction requiert le pied marin et une aptitude à naviguer en haute mer en contournant les vents contraires pour s’asperger de leurs embruns. D’anodin à la première écoute, ce nouvel album recèle un nombre incalculable de trésors dissimulés sous de légères mélodies tendues comme des pièges à loup pour happer l’oreille flâneuse. Bel Eels en mer…

Eels The Deconstruction [Pias]

TRACKLIST:

Side A

The Deconstruction
Bone Dry
The Quandry
Premonition

Side B

Rusty Pipes
The Epiphany
Today Is The Day

Side C

Sweet Scorched Earth
Coming Back
Be Hurt
You Are The Shining Light

Side D

There I Said It
Archie Goodnight
The Unanswerable
In Our Cathedral


Album également dispo’ sur Spotify.


Patrick Foulhoux

Ancien directeur artistique de Spliff Records, Pyromane Records, activiste notoire, fauteur de troubles patenté, journaliste rock au sang chaud, spécialisé dans les styles réputés “hors normes” pour de nombreux magazines (Rolling Stone, Punk Rawk, Violence, Dig It, Kérosène, Abus Dangereux, Rock Sound…), Patrick Foulhoux est un drôle de zèbre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *