Parquet Courts « Sympathy For Life »

Il y a deux ans, Parquet Courts nous laissait entrevoir sur Wide Awake une nouvelle facette de sa personnalité. Le groupe ralentit la cadence en sortant ces jours-ci son sixième album en onze ans d’existence. Une confirmation de son virage musicale…​

Non pas que le quatuor ait levé le pied ou calmé sa folie. Non, loin de là. Oui, Sympathy For Life planque un peu ses guitares et fait le choix de mettre sa section rythmique en avant. Le groove comme arme de défense, pas mal pour un groupe qualifié à ses débuts de punk. Les frères Savage, Sean Yeaton & Austin Brown se foutent certainement d’appartenir à un style, une caste. Ils sont là pour se faire plaisir et ça se voit. Ce nouvel LP ​(​qui contient tout de même quelques titres rageurs​ (« Homo Sapien », « Walking At A Downtown Pace ») est surtout bourré de titres dansants dont les influences sont à chercher du côté de la no wave (Bush Tetras, Liquid Liquid), de Primal Scream voire même de Talking Heads, pour ne citer qu’eux. Mais là encore, alors que l’on serait tenté de rapprocher ce nouvel LP du célèbre mouvement new-yorkais, Parquet Courts clame haut et fort son amour pour la musique au sens large du terme, un éclectisme qui l’amène notamment aux frontières de l’afrobeat sur son single titre.

Moins vénère sur le papier et dans ses titres où les cris n’ont plus vraiment leur place, mais tout autant dans ses textes, Parquet Courts en constante réinvention après plus d’une décennie d’activité, a bien compris qu’il n’avait pas besoin d’hurler pour faire entendre sa colère. il offre avec Sympathy for Life un disque intemporel, inclassable, un album d’un punk fiévreux et dansant. Une sorte d’ode à la vie.

Parquet Courts Sympathy For Life Rough Trade/Beggars France

TRACKLIST :

Face A

Walking At A Downtown Pace
Black Widow Spider
Marathon of Anger
Just Shadows
Plant Life

Face B

Application / Apparatus
Homo Sapien
Sympathy For Life
Zoom Out
Trullo
Pulcinella


Album disponible sur Apple Music, Bandcamp, Qobuz, Spotify & Tidal,
mais aussi et surtout, chez tous les bons disquaires indé’ !

 



Critique des album Human Performance et Wide Awake (2016 & 2018, Rough Trade Records/Beggars)
et Milano avec Daniele Luppi (2017, 30th Century Records)

 2018 critique review écoute chronique wide awake wide awaaaaake! max andrew savage sean yeaton austin brown texas brooklyn new-york rough trade records beggars banquet music group critique review chronique album concept pop rock punk post post-punk indie album lp record daniele luppi 2017 milano 30th century records parquet courts karen o soul and cigarette brian burton danger mouse mount napoleon andrew savage

Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.