Radiohead et Holly Herndon au festival Les Nuits de Fourvière

Radiohead tour 2016

On dit toujours que Radiohead, pilier de la scène rock alternative anglaise depuis le début des années 90, fait partie de ces groupes qu’il faut absolument découvrir sur scène. Aussi, lors de l’annonce de ces trois dates françaises, on se devait d’obtenir des billets pour celle du festival Les Nuits de Fourvière.
 A chaque nouvel album, le quintet anglais est toujours aussi doué pour faire le buzz, même si il n’a pas vraiment besoin de ça pour faire parler de lui. Quelques semaines après leur disparition (puis réapparition) du web et des réseaux sociaux, Radiohead annonce un très attendu neuvième opus, A Moon Shaped Pool, pour le 17 juin, d’ores et déjà disponible en digital. Le groupe fera ce soir la part belle à ses nouveaux titres.
Thom Yorke et sa bande étaient attendus de pied ferme sur la magnifique scène du théâtre antique de Fourviere, et une grande partie du public se demande si le seigneur York, connu pour être plutôt lunatique, sera de bonne humeur ce soir. Le groupe débarque aux environs de 21h, quelques dizaines de minutes après une prestation relativement médiocre de l’américaine Holly Herndon, une récente signature du label 4AD, accompagné d’un danseur au style indescriptible. Le son de ce petit set d’ouverture n’est pas très bon, et les basses agressent les oreilles. Ça ne commence pas fort…
 
index
 
Le soleil se couche peu à peu quand Thom Yorke, Jonny Greenwood, Phil Selway, Ed O’Brien et Colin Greenwood sortent de leur loges, suivis de près par un deuxième homme à la batterie, déjà présent sur la tournée de The King Of Limbs: Clive Dreamer de Portishead.

Le sextuor ne perd pas de temps et entame d’emblée avec le premier single extrait de son nouvel album, révélé quelques semaines plus tôt: « Burn The Witch ». Yorke ne donne pas vraiment de sa personne et chante à moitié à coté du micro, on craint le pire…Heureusement, les choses s’arrangent nettement sur la chanson suivante, « Daydreaming », qui, même sans les sublimes arrangements concoctés en studio, confirme la beauté du morceau. On excuse alors ce bon vieux Thom pour son faux départ et on rentre pleinement dans le concert. Les trois titres suivants, tous extraits d’A Moon Shaped Pool démontrent toute la beauté de ce neuvième album, dans lequel on se plongera à sa sortie physique pour en découvrir tout le charme.

Aujourd’hui, Yorke s’est levé du bon pied et le fait savoir, remerciant son public à de nombreuses reprises (en français!) et l’incitant même à chanter, tout en dansant d’un style particulier dont lui seul à le secret, l’opposé du récent concert anglais ou il arguait à l’assistance « calm the fuck down« .
index3  index2
Même si ce soir, Radiohead ne donnera jamais ce que son public attend le plus, à savoir ses plus gros tubes (« Creep » ou « Karma Police » en tête), il prendra quand même la peine de se replonger sa discographie en piochant ça et là quelques titres à la qualité indiscutable. On aura ainsi droit à « Optimistic » (de Kid A), ou encore aux grands classiques « No Surprises » et « Paranoid Androïd » (d’Ok Computer).
Le groupe sera ce soir généreux et appliqué (on en attendait pas moins vu le prix des places) et offre un set de près de 2h10 avec deux rappels, une belle soirée à peine ternie par un choix de première partie discutable et une petite panne de courant le temps d’un morceau.
Les Anglais quittent le théâtre devant un public conquis (même il l’était certainement depuis longtemps), un véritable sans faute pour Radiohead, qui continue d’assoir une réputation bien méritée.
 
Set List:
Burn The Witch
Daydreaming

Decks Dark
Desert Island Disk
Ful Stop
Optimistic
Talk Show Host
The Gloaming

No Surprises
Glass Eyes
Subterranean
Identikit
Lotus Flower
Feral
Arpeggi
Idioteque
Climbing Up The Walls
Premier Rappel
The Numbers
Exit Music
Myxomatosis
Present Tense
Paranoid Android
Second Rappel

Bodysnatchers
You & Whose Army?

 

index4  index5

Critique de l’album A Moon Shaped Pool
(XL Recordings, 2016)

amsp

Stéphane Pinguet

Disquaire indépendant aigri mais passionné, amateur de musique, cinéma, littérature et bandes dessinées en tous genres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.