Slow Show présente son Best Of 2016 !

top 10 année 2016 slow show best of indie review critique

20/12/16 - Pour beaucoup, 2016 était une sale année. Pourtant, de très bons disques ont vu le jour, mais le triste départ (plus ou moins précipité et/ou attendu) de quelques grands noms de ce monde, a tout bonnement obscurci l'ensemble. Adieu David Bowie, Otis Clay, Leonard Cohen, Phife Dawg, George Martin, Prince et Sharon Jones (pour ne citer qu'eux). Vous nous manquerez...mais la vie continue!

(...)

Lenz-Faraday « Too Many Fictions »

Lenz-Faraday EP Clermont-Ferrand Too Many Fictions 2016 Record Vinyle

Voilà une belle surprise sortie fin 2016, que ce nouvel et deuxième EP de Lenz-Faraday. Trio fonceur, à la belle énergie généreuse et habitée, il secoue le Rock Indé' des années 90 dans son shaker à musique pour nous envoyer en pleine face d’étonnantes compositions simples et abouties, qui nous rappellent qu’au delà de la hargne, le Rock’n’Roll alternatif est un étonnant distributeur

(...)

Un premier clip pour d’Otis Stacks: « Fashion drunk » met l’eau à la bouche…

fashion drunk clip hip-hop duo gift of gab otis stacks

22/11/16 - Otis Stacks c’est la rencontre entre le leader du groupe danois Dafunics, Mickael Munch et le chanteur californien Ellias Wallace, une rencontre au sommet qui célèbre la musique Black et ses différentes composantes (Soul, Hip-Hop et Rythm’n’Blues). Difficile de ne pas évoquer la scène US hip-hop de la Bay Area et le fameux collectif Quannum, à l’écoute de "Fashion Drunk" véritable

(...)

Thee Oh Sees « An Odd Entrances »

Thee Oh Sees An Odd Entrances Castle Face Records John Dwyer Album Psychedelic Garage Rock Punk

Suite au très académique A Weird Exits sorti cet été, Thee Oh Sees nous livre An Odd Entrances pour la conclure dans un effet de miroir plutôt évident. Défini comme un "appendice" au premier album, celui-ci peut aussi se voir — enfin, s’entendre — comme un frère jumeau siamois maléfique sachant que ces deux albums ont été enregistrés lors d’une même session. Les séparer chirurgicalement

(...)

James Johnston « The Starless Room »

james johnston gallon drunk clouds hill recordings the starless room review critique album solo 2016

Que savons-nous de James Johnston? Pas grand chose finalement. Ce musicien multi-instrumentiste hors-pair -que l'on évitera de confondre avec le guignol à la tête de Biffy Clyro- est un éternel homme de l'ombre; leader des furieux Gallon Drunk depuis bientôt 30 ans, proche de P.J. Harvey ou de Lydia Lunch et occasionnel collaborateur de Nick Cave et de ses Bad Seeds. Voilà qui en dit suffisamment

(...)

Hannah Williams & The Affirmations « Late Nights & Heatbreak »

Critique de Late Nights & Heartbreak le deuxième album de la chanteuse anglaise Hannah Williams accompagnée par le groupe The Affirmations et sorti chez Record Kicks

Après les Tastemakers, c’est au tour des Affirmations de devenir les complices du nouveau hold-up d’Hannah Williams.
Son premier délit A Hill Of Feathers sorti en 2012 sur le label italien, Record Kicks était intrinsèquement un disque Soul, Late Night & Heartbreak serait lui plus ouvertement Rhythm’n’Blues, puissant et énergique, lorgnant du côté du Funk ("Ain ‘t Enough")

(...)

The James Hunter Six + Gaspard Royant à La Coopérative de Mai

James Hunter Six et Gaspard Royant à la Coopé nov 2016

Précurseur de la vague néo soul anglaise et compagnon de route d'Aretha Franklin, Etta James ou Willie Nelson, James Hunter s'est d'abord fait connaître sous le sobriquet de Howlin' Wilf où il s'évertuait à reproduire l'esprit des géants du Rhythm and Blues. Repéré par Van Morrison, il accompagne le maître plusieurs années au début des années 1990. Sa vision anglaise des soulmen

(...)

Hope Sandoval and the Warm Inventions « Until the Hunter »

critique écoute review record mazzy star hope sandoval the warm inventions until the hunters

Une émotion évidente s’empare de moi au moment de commencer cette chronique. La simple évocation du monument Hope Sandoval est pour beaucoup d’entre nous l’occasion d’étranges flash-back vaporeux, au cœur d’années qui ont marqué à jamais notre jeunesse et notre culture musicale. Plutôt facile, donc, de passer après tout le monde, ce disque ayant été accueilli en 2016 comme

(...)

Sims « More Than Ever »

Doomtree Andrew Sims Hip-Hop Rap Indie Midwest More Than Ever

Ça chauffe sévère chez Doomtree cette année. Le crew de Minneapolis n'est visiblement pas prêt à se laisser distancer par la concurrence et s'apprête à conclure un exercice 2016 particulièrement chargé avec la sortie de ce More Than Ever par Andrew Sims, membre fondateur du collectif injustement méconnu.
Si P.O.S. ou Dessa ont toujours droit à une poignée d'articles sur de gros médias

(...)

The Divine Comedy à La Coopérative de Mai

the divine comedy novembre vendredi la coopérative de mai concours concert pop

Arrangeur cultivé, écartelé entre la première moitié du XXème siècle, le début des sixties et les écrivains victoriens, Neil Hannon dévoile chaque jour un peu plus de remarquables talents d’auteur.
Après Liberation, Victory For The Comic Muse ou le mélancolique Absent Friends, The Divine Comedy vole sur les ailes de Foreverland, onzième album et leçon de vivre heureux,

(...)