Warhaus « Warhaus »

critique review chronique patrick foulhoux marteen devoldere 2017 warhaus pias balthazar album indie pop éponyme self titled rock belge belgique belgium play it again sam

Il suffit de convoquer Baxter Dury pour qu’il se radine accompagné de Warhaus que je ne connais ni des lèvres ni des dents. Je l’appelle à la barre, histoire d’écouter poliment son témoignage et là, il me flanque une branlée carabinée avec un disque faisant preuve d’un insolent talent ! Mais moi, les dingues, je les soigne. Je vais lui faire une ordonnance, et une sévère.
Marteen

(...)