Destination Lonely « Death of an Angel »

Death of an Angel

Lors de sa sortie en 2015, No One Can Save Me nous avait retourné le cerveau. Deux ans plus tard, Destination Lonely, le lonely hearts club band du Rock ‘n’ Roll, revient avec une nouvelle déflagration sonore pour le compte de la maison Voodoo Rhythm.

Soyons honnête. Ces dernières années, on a rarement entendu un groupe de Rock ‘n’ Roll français sonner aussi bien que ces gars-là. Death of an Angel sent la sueur, la drogue et un Rock à la fois sauvage, bordélique et bruyant. Le trio reprend la même formule que sur son premier opus. Deux guitares et une batterie. Dit comme ça, on pourrait croire qu’il ne s’est pas trop cassé le cul, sauf qu’une fois de plus, ça le fait. La prod’ signée Lo’ Spider, qui rappelle autant Steve Albini que Jim Diamond est à la fois puissante et crade, et ça colle à merveille avec des titres à la croisée du Punk, du Rock ‘n’ Roll et du Blues.

Deux ans après la bonne branlée qu’était No One Can Save Me, le trio Punk/Garage Destination Lonely impose son nom comme l’une des valeurs sures du label suisse Voodoo Rhythm Records, un véritable attentat sonore, l’un des indispensables du genre cette année.

Destination Lonely Death of an Angel Voodoo Rhythm Records
Site web de Voodoo Rhythm Records et page Facebook de Destination Lonely.

TRACKLIST:

Face A

Dirty Preacher
Staying Underground
Death of an Angel
I Don’t Mind
Vanessa

Face B

Straight from Hell
Outreau
Only One Thing
Waste My Time
I Walk Alone



Également dispo’ sur Spotify par ici.



Critique de No One Can Save Me
(2015, Voodoo Rhythm Records)

No One Can Save Me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *