Destination Lonely « No One Can Save Me »

destination lonely no one can save me voodoo rhythm records punk rock 'n' roll blues 2017 critique review

Après avoir balancé deux cocktails Molotov, une pile électrique de 25 centimètres, Fun Is Dead… (Nasty Product, 2009), et un bâton de dynamite authentifié mini-album par les services vétérinaires, Kiss or Kicks (Les disques Steak, 2012), le gang toulousain revient… Continue Reading

Movie Star Junkies « Evil Moods »

Si tu n’as pas le tarin pour flairer les coups tordus et les traquenards en bande organisée, si tu ne sais pas nager le crawl au milieu des crocodiles et danser la gigue avec les crotales, je te recommande de… Continue Reading