Destination Lonely « Death of an Angel »

death of an angel destination lonely 2017 rock 'n' roll punk blues trio review critique voodoo rhythm records

Lors de sa sortie en 2015, No One Can Save Me nous avait retourné le cerveau. Deux ans plus tard, Destination Lonely, le lonely hearts club band du Rock 'n' Roll, revient avec une nouvelle déflagration sonore pour le compte de la maison Voodoo Rhythm.
Soyons honnête. Ces dernières années, on a rarement entendu un groupe de Rock 'n' Roll français sonner aussi bien que ces gars-là. Death

(...)

The Monsters « M »

M album Suisse The Monsters label Rock 'n' Roll Trash Voodoo Rhythm Records

Alors là ça promet d'être fin! Près de 30 ans après leur création à Bern, en Suisse, les légendaires Monsters sont toujours debout. C'est que la mécanique du gang est bien huilée, qu'elle ne risque pas de changer de sitôt. La preuve avec un M jouissif!
Le "communiqué de presse" met d'emblée en garde: « On ne fait pas de paroles, et encore moins de poésie. Il y a trop de blabla dans

(...)

Reverend Beat-Man: A Rock ‘n’ Roll legend from Switzerland

Reverend Beat-Man

Tout amateur de Rock 'n' Roll se doit de le connaitre. Reverend Beat-Man, est, depuis plus de 30 ans, à la tête d'un des meilleurs label du genre, Voodoo Rhythm Records (King Automatic, Hipbone Slim, King Khan & His Shrines ou les Dead Brothers), mais également auteur, en solo comme en groupe (au sein des Monsters) d'un sacré paquet d'albums. Rencontre avec le Suisse Beat Man Zeller, aka

(...)

Destination Lonely « No One Can Save Me »

destination lonely no one can save me voodoo rhythm records punk rock 'n' roll blues 2017 critique review

Après avoir balancé deux cocktails Molotov, une pile électrique de 25 centimètres, Fun Is Dead… (Nasty Product, 2009), et un bâton de dynamite authentifié mini-album par les services vétérinaires, Kiss or Kicks (Les disques Steak, 2012), le gang toulousain revient le taser à la main pour décocher un premier album avec la ferme intention de vaincre par KO. Le power-trio est complètement

(...)

Movie Star Junkies « Evil Moods »

movie star junkies

Si tu n’as pas le tarin pour flairer les coups tordus et les traquenards en bande organisée, si tu ne sais pas nager le crawl au milieu des crocodiles et danser la gigue avec les crotales, je te recommande de te tenir à l’écart des Movie Star Junkies qui sont au rock ce que Jim Thompson est à la Bibliothèque Rose.
Ça tombe bien, une chanson porte son nom sur ce nouvel album. Avec Melville (Voodoo

(...)