Feral Ohms « S/T »

Feral Ohms "Self Titled"
Si je te dis Comets On Fire, tu ne t’en souviens pas. Qui s’en souviendrait d’ailleurs ? Ils ont suscité tellement peu d’intérêt qu’ils ont raccroché après quatre splendides albums dont un chez Alternative Tentacles et deux chez Sub Pop. Comme Zen Guerrilla auquel il est légitime de les rattacher. Mais quand ça veut pas, ça veut pas. Qu’à cela ne tienne, le sémillant chanteur guitariste, Ethan Miller, a monté sa propre structure, Silver Current Records, pour publier entre autres les effusions soniques de sa dernière centrale électrique Feral Ohms.

Le trio est basé à Oakland, dans le canton de San Francisco. Après quelques singles et un premier Live in San Francisco (Castle Face, 2016), la bande à Miller est entrée en studio pour réenregistrer neuf titres déjà publiés. Ça fait peu pour retracer six ans d’existence. Le rythme d’écriture semble inversement proportionnel à la puissance de feu d’un répertoire d’obédience MC5 tendance Hellacopters Supershitty To The Max, Zen Guerrilla, Mooney Suzuki, Nashville Pussy, OBN’s III ou Jerry Spider Gang. T’as intérêt à porter un masque de soudeur si tu ne veux pas te cramer la gueule et te frire les esgourdes. C’est violent, sauvage, ultrasonique, tout dans le rouge pendant 27 minutes. La guitare cisaille, Ethan Miller braille, la basse mitraille, Chris Johnson défouraille, la batterie grenaille, Josh Haynes entaille. Banzaï !

Feral Ohms Feral Ohms Silver Current Records
Site de Feral Ohms et de Silver Current Records.

TRACKLIST

Side A

Love Damage
Living Junkyard
God of Nicaragua
Value on the Street
Super Ape

Side B

Teenage God Born To Die
Early Man
Sweetbreads
The Glow



Album également dispo’ en écoute sur Spotify et Bandcamp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *