Metz « Strange Peace »

 Metz "Strange Peace"
Tonitruante troisième torpille du trio de Toronto ! Metz n’invente pas le fil à couper l’eau chaude avec des pinces à linge, mais sa recette garage 60’s passé au karcher Amphetamine Reptile/Touch & Go colle une bonne grosse châtaigne dans les gencives.

Pour bien avoir l’empreinte 90’s marquée au fer rouge sur le front, le trio a enregistré chez Steve Albini. Le son minéral est puisé à la sortie des amplis et des fûts. Aucun filtre parasite ne vient interférer entre le groupe et l’auditeur. Il suffisait juste à Albini de poser convenablement les micros et mixer les différentes sources pour un rendu brut. Ne va surtout pas changer les réglages de la chaine, tu dénaturerais la pureté du son. Tu irais foutre de la
javel dans une eau de source pour la purifier toi ? Ou du sirop de menthe dans un Crozes-Hermitage? Non. Bon, tu vois. Si tu veux bénéficier des propriétés des oligo-éléments distillés par Metz, t’as intérêt à bien prendre la tornade vent de face la gueule ouverte et les bras écartés.

Metz Strange Peace Sub Pop/Pias

Side A

Mess Of Wires
Drained Lake
Cellophane
Caterpillar
Lost In The Blank City

Side B

Mr. Plague
Sink
Common Trash
Escalator Teeth
Dig A Hole
Raw Materials



Album également dispo’ sur Spotify par ici.








Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *